La voyance par les flammes, comment ça marche ?

Voyance par les flammes,

De nos jours, consulter un voyant est un acte assez banal. En effet, avec l’avènement des nouvelles technologies, tout le monde peut, via un simple téléphone, consulter un expert en toute liberté. Taromancie, chiromancie, divination par la boule de cristal, pyromancie, ce sont quelques-uns des arts les plus sollicités par les consultants. Dernièrement, la pyromancie est celle qui attire le plus en plus d’adeptes. Mais comment se pratique-t-elle ? Quels sont ses secrets ? Afin de mieux la comprendre, il est important de connaître son histoire et ses variantes.

Définition et origines de la pyromancie

Le feu fait partie intégrante des quatre unités indispensables qui sont à l’origine de la vie de la nature. Dès son apparition, il a suscité la curiosité de l’être humain. D’ailleurs, ce dernier a toujours eu une relation étroite avec cet élément. Dans le vœu d’obtenir certaines réponses à des questions qui relèvent de son avenir, le feu est utilisé dans un art de la divination. Cet art, dont le feu est la principale essence, porte le nom de pyromancie. En somme, l’expression « pyromancie » est tirée de deux mots grecs qui sont : pyro signifiant le feu et mancia, ayant pour sens divination. Ainsi, la pyromancie est la science de la divination qui utilise le feu. Il est assez ardu de dater avec précision la découverte et les origines de la pratique de la pyromancie. Néanmoins, selon certains chercheurs, l’apparition de la pyromancie remonterait à l’époque préhistorique. Plus précisément, à la naissance, la maîtrise et l’emploi du feu. En effet, plusieurs faits justificatifs confirment ce point de vue du fait que :

  • Les chamans étaient les premiers à faire usage du feu dans la pratique de la voyance.
  • Selon une légende issue de la mythologie grecque, le vol du feu aux divinités fut organisé par Prométhée qui l’emporta sur la terre afin de le donner aux êtres humains.
  • Dans presque toutes les religions, le feu est un élément inestimable.
  • La bougie, en forme de bâtonnet avec une mèche, est un objet spirituel. Elle est employée dans la plupart des religions et, en occurrence, dans la voyance.

Les variantes de la voyance par les flammes

Jadis, méditer en regardant régulièrement une flamme était et reste une pratique courante pour les voyants. Elle aide l’esprit à se purger l’esprit quotidiennement. Accessible, cet art divinatoire permet de lire différents signes à travers l’interprétation des couleurs ainsi que le mouvement des flammes.

Plusieurs mancies découlent de la pyromancie. Ceci dit, même si les procédés ne sont pas semblables, le feu est présent dans leur achèvement. Voici une liste non exhaustive de ces arts divinatoires :

  • La causinomancie

Il s’agit d’interpréter les objets jetés dans un feu afin de lire l’avenir. Ici, le spécialiste s’appuie sur les brûlures et les conversions observées de l’objet après sa combustion.

  • La lampadomancie

Également appelée lychnomancie, cette dernière est née de la pyromancie. Elle consiste à établir des interprétations avec l’appui de la flamme d’une torche, une lampe à huile ou une bougie.

  • La sidéromancie

Découverte depuis peu, cette dernière a pour particularité de lire les transformations émanant du fer brûlé, des étincelles ou encore des cendres produites durant l’opération.

  • La daphnomancie

Peu sollicitée, cette pratique permet de lire son avenir en brûlant quelques feuilles de laurier.

Mis à part ces mancies, il existe aussi des arts divinatoires issus de la pyromancie peu connus du public. Notamment la plastromancie et l’ostéomancie.

Comment fonctionne la pyromancie ?

Pour réussir une divination par le feu, tout doit être parfait. Chaque détail compte. Aussi, avant de procéder à une séance, le voyant doit disposer du nécessaire. Il doit par exemple se munir d’un papier, d’une bougie fabriquée à partir de cire d’abeille et surtout sans parfum. Sans oublier des morceaux de bois. En revanche, le lieu propice pour une consultation en pyromancie est le domicile du consultant. Ceci est dû au fait que le foyer renferme des éléments clés importants. Ainsi, il faut bien aménager la pièce et disposer d’un meuble en particulier c’est-à-dire une table pour la consultation.

Généralement, lorsqu’un professionnel débute une séance, il pose une question très simple. Ensuite, il allume le feu. Et pour terminer, il va observer et interpréter la forme produite par les flammes. À noter que, les réponses obtenues durant la dernière interprétation dépendront de la couleur, du volume, de la hauteur du feu et l’oscillation de ses flammes.

Savoir interpréter les signes des flammes

En pyromancie, deux supports peuvent être utilisés : la bougie ou un feu de cheminée en extérieur. Le choix dépend notamment des aptitudes du pratiquant. À partir de ces options découleront différentes interprétations. S’il s’agit d’une flamme de bougie par exemple, si celle-ci se fixe, cela veut dire que la réponse à la question posée est positive. Si elle tremble, un malheur peut survenir à n’importe quel moment. Par contre, si elle est courte ou se partage en deux, cela signifie une bonne nouvelle. Pour ce qui est de la flamme extérieure, si cette dernière est de couleur verte, cela est de bon augure. Si en revanche, la flamme est de couleur rouge et qu’elle diminue, cela sous-entend une réponse négative.

En savoir davantage sur son avenir, vers qui se tourner ?
Les questions à poser à un médium